Brigitte Macron va-t-elle retourner dans l'ombre ?

11 Agosto, 2017, 20:15 | Autore: Menodora Allio
  • Emmanuel Macron et son épouse Brigitte

Le secrétariat de Brigitte Macron a annoncé abandonner l'idée d'un statut de "première dame" taillé sur mesure pour l'épouse du président, au profit d'une "charte de transparence". En trois semaines, près de 220 000 personnes ont signé la pétition s'opposant à la création d'un statut officiel, mise en ligne sur Change.org par Thierry Paul Valette, un homme qui se présente comme un "artiste peintre et auteur engagé" (à gauche). "Cependant, dans une période de moralisation de la vie politique française, au moment du vote d'un décret interdisant aux députés d'employer un membre de leur famille, dans la mesure où nous nous sommes farouchement battus pendant l'élection présidentielle en organisant entre autres le contre-rassemblement à la place de la République en réponse à celui de François Fillon au Trocadéro, nous ne pouvons [.] décemment cautionner l'initiative d'un statut spécifique à l'épouse du Président Macron", estime Thierry Paul Valette.

Le Président a tranché, la Première dame ne disposera finalement pas d'un statut particulier.

Les initiateurs de la pétition estiment que la Première dame ne peut pas disposer d'un budget public pour ses activités et qu'un tel statut est contraire à la moralisation de la vie publique. Dans les semaines à venir, l'Élysée doit clarifier le "rôle public" que Brigitte Macron tiendra durant le quinquennat de son mari. "Cette une hypocrisie française qu'il est temps d'affronter en spécifiant concrètement le rôle et les prérogatives de la première dame", écrit-elle.

La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, avait alors rappelé qu'Emmanuel Macron s'était prononcé pour "une plus grande transparence sur le rôle et les moyens mis à la disposition" du conjoint du chef de l'Etat. Celle-ci a recueilli 285.000 signatures et ne cesse de prendre de l'ampleur. "Au centre des clarifications attendues, doivent notamment figurer le nombre de ses collaborateurs", précise BFMTV. Et Le Figaro d'ajouter: "Quant au budget des actions caritatives pilotées par la première dame, il sera prélevé sur le budget général de l'Élysée, contrôlé par la Cour des comptes". La compagne du Premier ministre belge Amélie Derbaudrenghien, conseillère au ministère du Budget, refuse quant à elle de jouer les Premières dames.